Publié dans Les compte-rendus

Rencontre CME – Mercredi 10 mai 2023

Préparation de la séance plénière :

La séance de travail a commencé pour les élu.e.s de la « P.E.B. » par un rappel concernant la séance plénière qui aura lieu le mercredi 07 juin. Rappel qui s’est suivi par l’élection des portes paroles de la commission devant Monsieur le Maire : Suzanne et Jeanne, leur suppléante est Sophie.

Ensuite, une explication autour de la visite de l’Hôtel de Ville, qui se déroulera avant la séance plénière. du 07 juin, à été mis en place afin d’élaboré avec les élu.e.s quelques questions à poser lors de la visite.

Réflexions autours de leur projet :

Par la suite, les élu.e.s se sont recentré.e.s sur ’origine du projet et tout ce qui a pu être abordé lors des réunions de la commission PEB.

La séance s’est poursuivie par l’élaboration des éléments de parole retraçant les idées, envies de projets que la commission souhaite mettre en place lors de l’année 2024.

Un temps d’échange avec l’ensemble de la commission a été mis en place afin de s’assurer que tous les élu.e.s étaient restés sur la même idée pour leur participation à un événement accès autour de l’écologie et du développement durable : c’est-à-dire l’organisation d’un grand jeu qui se déroulera pendant l’évènement et d’un stand de concours d’affiches pour l’occasion sur la thématique évènementielle.


La séance :

La première partie de la séance était consacrée aux votes des affiches du concours « Face au harcèlement j’agis ! ». Les élus.es ont accueilli Isabelle Diouf, de la Cité Educative de Bordeaux. Les élus.es ont pu, en cercle, échanger autour de cette question « Le harcèlement c’est quoi ? ». Chacun a pu s’exprimer.

Pour eux, le harcèlement c’est :

  • « Des gens qui t’embêtent mais chaque jour » – Rodayna
  • « C’est sans cesse » – Amine
  • « Violence répétée » – Pénélope

A la suite de ce temps d’échange, les élus.es se sont répartis en 5 groupes mixtes afin de voter 3 fois et élire leurs affiches favorites sur les 27 affiches dans les catégories qui suivent :

  • Le plus beau design
  • Le slogan le plus parlant
  • Le coup de cœur

L’idée était de choisir 3 affiches préférées et les noter suivant les scores ci-dessous :

  • 10 pts pour l’affiche en 1er position
  • 5 pour l’affiche en 2ème position
  • 2 pour celle qui est en 3ème position

Chaque groupe s’est organisé, et dans l’ensemble, les affiches élues représentent parfaitement l’ensemble des choix des groupes. Chaque groupe a pu présenter aux autres leur sélection, le temps qu’Isabelle Diouf procède aux résultats.

Préparation de la séance plénière :

Après une pause bien méritée, les élus.es ont pu préparer la séance plénière. Ils ont choisi de le faire tous ensemble et non pas en petits groupes. L’idée est de présenter à Monsieur le Maire l’avancée de nos travaux depuis la dernière séance plénière. Pour cela, deux élus.es ont lu les dernières prises de parole et ensuite chacun a pu aller au tableau afin de noter leurs idées et/ou compléter celles des autres. A la suite de cela, les élus ont procédé à un vote pour choisir les élus.es qui seront les porte-parole : Pablo (suppléant Jaydhen) et Jiyou (suppléante Lilou-Kaddy).

Ensuite, une explication autour de la visite de l’Hôtel de Ville, qui se déroulera avant la séance plénière. du 07 juin, à été mis en place afin d’élaboré avec les élu.e.s quelques questions à poser lors de la visite.

Leur projet abouti :

Les élu.e.s de la commission « Tous égaux » ont pour projet la réalisation d’un message de sensibilisation à la lutte contre les discriminations.

En collaboration avec la Mission égalité de la ville de Bordeaux, le message ci-dessous sera exposé pendant le « Mois des Fiertés » ; plus précisément pendant l’événement international qui est « La marche des Fiertés » qui se déroule du 8 juin au 19 juin, rue Porte Dijeaux.

L’objectif est de donner de la visibilité à l’engagement des jeunes élus en faveur de l’égalité et de la lutte contre les discriminations.  


Intervention de Martine, UNICEF :

Pendant un peu plus d’une heure, les enfants ont été sensibilisés à la situation des enfants dans le monde. Au moyen de différents supports (vidéos, jeux, etc.), ils ont pu approfondir cette question et mieux comprendre ce qu’était la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, ainsi que quel était le rôle et les missions de l’UNICEF.

Préparation de la séance plénière :

La seconde partie de la séance a été consacrée à la préparation de la séance plénière. Un retour sur l’année a ainsi été fait afin de se rappeler quelles ont été les différentes étapes pour réaliser le projet d’affiches pour accueillir les enfants primo-arrivants et/ou non allophones et la boîte à émoticônes. A la suite de cela, les élus ont procédé à un vote pour choisir les élus.es qui seront les porte-parole : Romane (suppléant Adèle).

Ensuite, une explication autour de la visite de l’Hôtel de Ville, qui se déroulera avant la séance plénière. du 07 juin, à été mis en place afin d’élaboré avec les élu.e.s quelques questions à poser lors de la visite.


Le programme de cette séance était très chargé pour notre commission !

Leur projet :

Les élus ont ainsi appris qu’un partenaire avait été trouvé afin de co-construire avec eux le grand jeu de sensibilisation autour du gaspillage alimentaire : il s’agit de Benoit Hec, président de l’association « Collectif du jeu » , qui organise chaque année à Bordeaux la « Fête du jeu ». Il propose que le futur jeu réalisé dans le cadre de cette future collaboration soit présenté au public lors de la prochaine édition (Fête du jeu 2024). Initialement, les élu.e.s souhaitaient présenter une première version du jeu dès la journée d’intégration des nouveaux élus (octobre) mais ils ont manqué de temps pour développer leurs idées. Ainsi, ce partenariat leur permet de bien les développer mais également de sensibiliser un public bien plus large (des enfants mais aussi des adultes). La rencontre avec Benoit est prévu pour la séance du 07 juin (14h-15h).

Les élus avaient également pour mission de répertorier toutes leurs questions et les remontées qu’ils avaient à faire à la diététicienne du SIVU, Elodie Hotareck, qui viendra cette fois à leur rencontre, à la prochaine séance du 07 juin (15h-16h).

  • Valentine veut lui proposer une recette de cari d’œufs pour compléter l’offre végétarienne.
  • Dante veut savoir comment le SIVU fait pour évaluer et s’assurer du bon volume pour chaque préparation.
  • La journée Franco-alsacienne a fait réagir les enfants :
  • Pourquoi n’y a-t-il pas eu d’entrée ce jour-là ?
  • Comment a été élaboré ce menu : les coulisses de ce menu inédit (ce côté de nouveaux plats testés a été souligné ; certains les ont trouvé étranges voir trop gras)
  • Léonard demande si tous les repas servis sont bio.
  • Pourquoi les plats sont préparés avec autant d’avance ?
  • Vinaigrette : qui rajoute la vinaigrette sur les concombres ? Est-ce qu’il serait possible de pouvoir mettre soi-même son assaisonnement via un bidon-pressoir (situé pourquoi pas juste après les entrées) ?
  • Un nouveau système de débarrassage sur Paty intrigue les enfants de cette école : ils disposent désormais eux-mêmes les assiettes et les coupelles d’entrée sur un bac : cela va-t-il rester comme ça ? (à priori c’est une organisation interne aux agents de cette école)
  • Pourquoi il y a parfois 2 plats végétariens proposés dans la semaine et pas un seul ?
  • Certains enfants font remonter que les repas du mercredi sont moins bons que ceux des autres jours de la semaine : y a-t-il une différence dans la préparation ou dans l’acheminements des repas ce jour-là ?
  • Est-ce que les personnes âgées restaurées par le SIVU auront également le même repas que les enfants (le menu spécial CME) le 2/06 ?
  • Pourquoi lorsqu’il y a des éclairs en dessert, il y a un jour de décalage entre les élémentaires et les maternels ?
  • Les tartes aux pommes et les éclairs sont parfois servis avec le milieu encore gelé, ce n’est pas très agréable.

Les coulisses de l'élaboration du menu végétarien (servis le 02 juin dans les écoles) :

Les élu.e.s ont également réfléchi à un petit texte de présentation facile à dire par Marie (leur représentante « Mangeons Mieux » scolarisée sur André meunier, où viendra Mr le Maire le 2/06) pour lui expliquer les coulisses de ce repas collaboratif :

« Bonjour Mr le Maire et Madame SCHMITT,

Je suis une élue sur la commission « Mangeons-Mieux » du CME de Bordeaux.

Nous nous sommes associés avec le SIVU pour proposer un nouveau plat végétarien aux enfants. Pour cela, nous avons testé et voté 4 recettes de taloa : 2 garnitures et 2 fromages différents.

Le CME de Mérignac a fait de même. Notre commission a également choisi l’entrée et le dessert.

Nous avons très hâte de déguster ce menu. Nous vous souhaitons un très bon appétit. »

Préparation de la séance plénière :

Enfin, les élu.e.s ont eu un petit rappel concernant la séance plénière qui aura lieu le mercredi 07 juin. Rappel qui s’est suivi par l’élection des portes paroles de la commission devant Monsieur le Maire : Oumy et Clément.

Ensuite, une explication autour de la visite de l’Hôtel de Ville, qui se déroulera avant la séance plénière. du 07 juin, à été mis en place afin d’élaboré avec les élu.e.s quelques questions à poser lors de la visite.


Publié dans Les compte-rendus

Rencontre du CME – Mercredi 05 avril 2023

Les élu.e.s de la commission sont allées visiter les écuries de la police montée à la Ferme Foucade, au Bouscat, en présence de Monsieur Feytout, élu chargé de la Condition animale.

Lors de cette visite, ils ont pu échanger avec les agents du service de la garde montée, sur leurs missions et sur les tâches à faire dans les écuries. Les agents ont également présenté et montré aux enfants comment ils s’occupaient des chevaux.


Petit rappel du projet de la commission : Participation de la commission à la Marche des Fiertés, du 09 au 18 juin, à Bordeaux. Durant cet événement, des banderoles de sensibilisation à la lutte contre toutes formes de discrimination seront exposées rue Porte Dijeaux, aux côtés des fanions arc-en-ciel relatif à la Mission Egalité de la Ville.

Ainsi, durant cette séance les élus.e.s, ont repris, par petit groupe, leur dessin original qui figurera sur les banderoles de sensibilisation, afin de le reproduire sur toute la largeur et la longueur d’une feuille A3. Cette reproduction était nécessaire pour éviter d’obtenir un dessin pixelisé une fois imprimé sur les banderoles.

A la fin de la séance, ils ont choisi le dessin d’un groupe par rapport à différents critères choisis en amont : qu’il se rapproche le plus possible de leur dessin d’origine, qu’il soit soigné, et qu’il occupe la largeur et la longueur de la feuille !

Ils ont pu également rajouter des jupes à leur personnage, pour représenter une égalité entre les filles et les garçons, car lors de la précédente séance, un élu avait exprimé le fait que sur le dessin était représentée seulement une femme et que cela était bien dommage.

Réalisation choisie :


Petit rappel du projet de la commission : Réalisation d’un lexique, d’une affiche de bienvenue à l’entrée des écoles bordelaises, et d’une boîte à émojis relative aux émotions, le tout destiné à faciliter l’intégration des élèves primo-arrivants. Ainsi, le lexique et l’affiche seront traduites dans les 11 langues représentative des élèves bordelais.

Pendant la séance, un temps a été laissé aux élu.e.s pour qu’ils dessinent de façon individuelle leur visions/idées de visuel pour l’affiche de bienvenue. Par la suite, chaque dessin a été présenté à l’ensemble du groupe. Il y a eu de bonnes idées. Peut-être que certaines seront reprises par le service communication de la mairie.

Les dessins des élu.e.s :

Les émojis choisis par les élu.e.s :

  • Content = bonhomme qui sourit
  • Pas content = bonhomme avec un sourire à l’envers
  • Triste = bonhomme avec une larme tombante
  • En colère = bonhomme rouge
  • Je n’aime pas = bonhomme avec un pouce à l’envers + qui tire la langue
  • J’ai envie de vomir = bonhomme qui vomi dans des toilettes
  • J’ai une question = un point d’interrogation ou bonhomme qui lève la main
  • Fatiguée = bonhomme qui baille
  • Malade = bonhomme avec une main sur la tête
  • J’ai envie d’aller aux toilettes = bonhomme qui se tient la vessie
  • J’ai faim = bonhomme avec de la nourriture
  • J’ai soif = bonhomme avec un verre d’eau
  • J’ai mal = bonhomme blessé
  • Méchant = bonhomme avec des cornes de démon
  • Gentil = bonhomme avec une auréole
  • Timide = bonhomme qui rougit
  • Peur = bonhomme avec des yeux grand ouvert et qui ouvre la bouche
  • Coup de foudre = bonhomme avec des cœurs dans les yeux

Les élu.e.s de la commission avaient rendez-vous au SIVU pour la très attendue visite de la cuisine centrale qui prépare les plats qui sont servis tous les midis aux écoles.

Aux côtés de Madame SCHMITT, (adjointe chargée de l’Education, de l’Enfance et de la Jeunesse) les élu.e.s sont passés dans plusieurs chambres froides, la réserve et une salle de désinfection des produits réceptionnés, avant de revêtir une blouse, une charlotte et des chaussettes afin de pouvoir pénétrer directement dans les parties où les plats sont confectionnés.

Ensuite, ils sont montés dans la partie restaurant où, avec la diététicienne, ils ont reparlé des taloas testés et votés en janvier. Ainsi, ils ont appris qu’à partir de nos votes et ceux des élus du CME de Mérignac, la recette qui leur sera servie le 2 juin prochain sera la 3e version, celle avec une garniture de type moussaka et avec du fromage de brebis. Les élu.e.s ont été supers contents et ont hâte de la découvrir dans leur assiette !

Avec la diététicienne du SIVU, ils ont joué à un petit jeu « De quoi est composé un plat végétarien ? » où ils devaient trier des images d’aliments et de plats suivant si elles leur semblaient « végétariennes » ou « non-végétariennes ». Certaines prêtaient vraiment à interprétation, comme celle d’une tranche de pizza avec des ronds rouges que les élu.e.s ont vu comme des rondelles de chorizo, ce qui la rangeait dans la catégorie des « non-végétariens ».

Une fois ce classement fait, ils sont revenus sur les nutriments apportés par le taloa (le fromage : du calcium et des protéines ; les légumes : des fibres, des vitamines et des minéraux ; la galette de maïs : des protéines et des légumineuses) et ils ont réfléchi pour les compléter en choisissant et en votant l’entrée et le dessert qui leur sera également servis ce jour-là ainsi qu’à Mr Le Maire.

REPAS DU 2 JUIN 2023 :

  • Entrée : melon (mais ce n’est pas sûr que ce produit soit disponible, c’est peut-être un peu tôt) ou concombre (choix 2)
  • Plat : taloa végétarien-brebis
  • Dessert : mousse au chocolat au lait ou tarte à la framboise (les deux desserts ne sont pas fabriqués par le SIVU)

Ils ont également dégusté deux recettes :

– Un gaspacho dont la recette avait été validée par les élus du CME l’an dernier, mais qui a été retravaillé par le SIVU pour être plus épais. Cette deuxième version leur a donc été présentée pour validation mais elle n’a pas eu de succès (5 élus valident, 1 est négatif, 8 mitigés) car il n’y a pas assez de sel et les oignons lui donnent un goût beaucoup trop fort.

– Une mousse au chocolat au lait, fabriquée par la laiterie basque partenaire BASTIDARRA. La recette a été retravaillée pour lui donner un côté moins industriel : les avis sont très positifs (11 valident, 2 non).

Quelques photos de leur sortie :

Lors de la prochaine séance, les conseillers poursuivront le travail sur le jeu autour du gaspillage alimentaire, et feront également un point sur toutes les suggestions et les questions qu’ils aimeraient adresser à la diététicienne lorsqu’ils la reverront à la toute dernière séance, en juin. Ils réfléchiront enfin sur la manière de présenter le repas du 2 juin servi aux enfants ainsi qu’à Mr Le Maire (qui sera en visite sur l’école André Meunier).


Publié dans Les compte-rendus

Rencontre du CME – Mercredi 8 mars

La séance a débuté sur un temps d’échanges autour de la journée internationale des droits des femmes : pourquoi cette journée ? depuis quand existe-t-elle ? quels événements sont mis en place à Bordeaux ?


  • 14h00 à 14h45 : Intervention de Claire Guibert. Présentation de l’association « Jane Goodall Institute »

Monsieur Feytout, conseiller municipal délégué en charge de la condition animale, ne pouvant être présent ce jour, les jeunes élu.e.s ont visionné une courte vidéo à la suite de laquelle Claire Guibert est venue présenter l’association Jane Goodal Institute et ses missions au sein de celle-ci.


  • 15h00 à 16h15 : Temps de travail de nos jeunes élu.e.s par commission

Projet de la commission :

Organiser un événement tel que l’envisageaient les enfants lors des précédentes séances est très contraignant. Ainsi, une proposition leur est faite de plutôt participer à un événement déjà existant, à eux de se renseigner et de choisir lequel.

La commission a acté cette proposition. Le groupe a voté pour participer à la Semaine de la Nature organisée par Bordeaux Métropole qui se déroule tous les ans au mois de mai. S’ils visent plutôt celle de 2024 pour se laisser le temps de bien préparer leurs actions, ils demandent s’il est possible de participer d’une manière ou d’une autre à celle de cette année pour voir comment ça se passe.

Différentes envies et propositions sont faites pour des stands à proposer : chasse aux étoiles, organisation d’un concours d’affiches dont les affiches seraient réalisées sur place (atelier spécifique). Ils se posent également la question de solliciter Claire Guibert (Jane Goodall Institute) pour les aider à tenir un stand autour du recyclage. Les enfants demandent également s’il est possible de se rendre au Muséum de Bordeaux – Science et nature, notamment pour visiter l’exposition temporaire sur la jungle indienne et les particularités de la biodiversité de la jungle. Cela pourrait leur donner des idées d’activités ou de stands en prévision de la Semaine de la Nature 2024.

Prochaine séance : Une visite des écuries de la garde montée qu’ils avaient demandée a été acceptée, et est programmée lors de la prochaine séance -> mercredi 05 avril.

Contribution au Printemps des Expressions (PREX) :

Le Printemps des expressions (PREX) est un rendez-vous annuel dédié aux jeunesses de la Ville et a pour vocation d’initier des espaces d’expression avec les 11-25 ans. 

​Après la mise à l’honneur l’année dernière de l’engagement et de la citoyenneté, cette 2e édition portera sur la ville face à l’urgence climatique, avec un objectif : partager des expériences et permettre des déclics !

Il est proposé aux enfants de la commission d’y contribuer en valorisant leur intérêt pour ce thème.

​Léo, animateur de Radio Campus, a réalisé des interviews auprès de ceux qui le souhaitaient ; interviews qui mettaient en avant leurs motivations à participer à cette commission ainsi que celles concernant leurs engagements au sein du CME. Vous retrouverez ces diverses interviews dans le podcast ci-dessous.


Projet de la commission :

Les enfants ont échangé autour de leur logo car un jeune élu s’est exprimé sur le fait que sur leur dessin ils avaient représenté une seule femme et que cela était bien dommage. Ils souhaiteraient ainsi modifier leur dessin et rajouter une jupe à deux personnages, peut-être celui représentant les différentes religions, ou celui représentant le genre.

Echanges autour des différentes formes de discriminations :

Les jeunes élus.e.s ont pu transmettre leurs recherches autour des différentes formes de discrimination : les origines ethniques, la couleur de peau, le physique, les mœurs, le genre, les religions, la situation familiale (nom de famille, lieu de vie, la langue), le handicap et la santé, l’orientation sexuelle, l’opinion politique et philosophique, l’âge, l’économie.

Pour donner suite à leurs recherches, les enfants aimeraient re rencontrer Leslie Riahle (travaillant autour de la lutte contre les discriminations) afin de pouvoir échanger autour de l’ensemble des formes de discrimination qui existent et de pouvoir y être sensibilisés.

Rencontre de Monsieur Edouard Coudreau :

Après s’être présenté, Monsieur Edouard Coudreau a échangé avec les élu.e.s autours des différentes formes de violences qui existent comme taper, insulter, le racisme, le fait de tuer, le harcèlement et le harcèlement sexuel, le viol…

Par la suite, Monsieur Coudreau a présenté son travail autour de la Cité éducative de Bordeaux Nord. Il a expliqué aux élus.es le plan de prévention autour des violences (O-25 ans), ainsi que la question du harcèlement. Le harcèlement pour vous c’est quoi ? Est-ce que c’est différent de la violence ? Les élus.es ont pu s’exprimer et identifier qu’est-ce que le harcèlement = cela se répète, se fait à plusieurs, à destination d’une même personne en situation de faiblesse, cela peut se faire verbalement, physiquement, avec des écrits sur les réseaux sociaux (cyberharcèlement).

Enfin, Monsieur Coudreau a présenté aux élus.es le concours d’affiches « Face au harcèlement j’agis ! » qui est un concours à destination des élèves de 6ème/ 5ème . L’idée étant de pouvoir parler de harcèlement, montrer, représenter et sensibiliser le maximum de personnes autour de cette forme de violence. La question posée qui guidera les créations des affiches est : Comment réagirais-tu face à une situation de harcèlement ?

La commission a été sollicité pour ce projet afin de :

  • Réfléchir et établir des critères et des prix
  • Être jury le 05 avril 2023
  • Remettre les prix aux gagnants lors d’une soirée d’exposition au Musée d’Aquitaine au mois de mai.

Leurs critères pour le concours d’affiches sont : avoir un slogan / une affiche au format A4 et en couleur / il peut y avoir du dessin, de la peinture, du collage / une image parlante ou un texte.

Leurs prix sont au nombre de 3 : le plus beau dessin / le slogan le plus parlant / le coup de cœur


Projets de la commission : descriptif de l’affiche de bienvenue destinée à l’entrée des écoles

  • Le texte est validé : recto : « Bonjour bienvenue à l’école. Tu vas bien t’amuser avec nous ! » et verso : « Au revoir, à demain »
  • Forme et couleurs : proposition de mettre les drapeaux des langues traduites comme réalisant un cadre tout autour de l’affiche. Et les traductions reprendront les couleurs des drapeaux. Mettre un drapeau au début de chaque traduction pour se repérer facilement
  • Police texte : calibri ? gabriela ? art ? African ?
  • Taille texte : BONJOUR en gros ; « bienvenue… » taille entre 2 ; « Nous »  = en gros

La boîte à émojis :


SIVU :

Les enfants ont été ravis d’apprendre que l’un des taloas végétariens qui leur avait été présenté, dégusté puis noté allait leur être servi le 2 juin dans les écoles de Bordeaux. Ils ont hâte de connaître quelle recette a été sélectionnée à partir des votes des élus de la commission et ceux du CME de Mérignac : réponse à la prochaine séance qui se déroulera pour eux au SIVU.

Par ailleurs, à l’occasion de ce repas du 2 juin, Monsieur le Maire fera une visite à l’école André  Meunier : le représentant de la commission dans cet établissement pourra lui expliquer comment ce plat servi pour la première fois a été élaboré. Les jeunes élu.e.s réfléchiront prochainement à une petite présentation.

Projet de la commission :

Ensuite, les jeunes élu.e.s ont commencé à développer la fiche technique du grand jeu autour du gaspillage alimentaire, l’idée étant de ne pas le construire seuls mais de trouver des partenaires avec qui échanger pour son élaboration et qui pourront les aider à le porter par la suite. Ils ont également l’objectif de le tester lors de la journée d’intégration des nouveaux élus en octobre (en espérant pouvoir y convier les élus passés au collège qui y auront contribué).

POUR QUI EST-CE GRAND JEU ? Pour les enfants des écoles et des centres de loisirs, plutôt pour un public élémentaire.

POURQUOI CE GRAND JEU ? Pour sensibiliser tout en s’amusant au gaspillage alimentaire (nourriture, eau).

COMMENT NOUS VOYONS CE GRAND JEU :

  • Il y aurait des équipes (décision votée par 11 voix sur 14) mixant les groupes d’âge de3 joueurs minimum, avec un idéal de 4-5 joueurs par équipe, cela peut être davantage.
  • Il y aurait un système de parcours avec une progression (une aventure), peut-être sous la forme d’une pyramide dont le but serait d’en atteindre le sommet.
  • Il pourrait y avoir une histoire avec quelqu’un qui a perdu quelqu’un ou quelque chose et il y aurait plusieurs étapes à effectuer pour y arriver.
  • Pour faire progresser son équipe, il y aurait plusieurs défis, peut-être sous la forme de stands. Ils seraient de plusieurs types afin de pouvoir répondre aux besoins, aux envies et aux capacités des différents joueurs. Ils en ont évoqué deux pour le moment :
TYPE DE DEFIComment les élus l’imaginent ?
Des questions QCM autour du gaspillage alimentaireIl pourrait y avoir un système de fiches-questions à choix multiples.   Epreuve plutôt en duel d’équipes. Seule l’équipe qui gagne le point avance dans sa progression de parcours.   Les questions seraient adaptées aux différentes tranches d’âge.   Question : comment empêcher les joueurs des autres équipes de répondre à la place des deux joueurs qui se défient.  
Course au bon tri des différents déchets alimentairesLes déchets seraient sous la forme de cartes, cachées dans l’espace.   Il y aurait plusieurs poubelles de tri, comme à la cantine. Les cartes pourraient avoir une couleur en fonction du type de déchet et chaque équipe pourrait également avoir une couleur attribuée : cette équipe ne devrait trouver et trier uniquement que les cartes de cette couleur.   Dans chaque équipe il y aurait des joueurs « chercheurs » (qui cherchent les cartes) et des joueurs « coureurs » (qui les récupèrent et les trient).   Les points seraient donnés en fonction du nombre d’erreurs/réussites du tri des cartes.

Publié dans Les compte-rendus

Rencontre du CME – Mercredi 1er février 2023

La séance a débutée par une rencontre entre le Conseil Municipal des Enfants de Bordeaux (CME) et le Conseil Municipal des Jeunes de Camarsac (CMJ)

  • 14h00 à 14h30 : Cette rencontre a eu lieu dans la Salle du Conseil de l’Hôtel de Ville en présence de l’élue au Maire chargée de l’Education, de l’enfance et de la jeunesse, Madame Schmitt et de l’élue chargée du Vivre ensemble de Camarsac. Ont accompagné le CMJ de Camarsac, l’élue Anne-Charlotte Du Teil, et un parent Catherine Gonon.
  • 14h30 à 15h00 :

  • 15h00 : Une fois les nombreuses parts de galette engloutis par les jeunes élu.e.s, 2 élu.e.s de chacune des commissions a accompagné Julie Guiroy, médiatrice culturelle, dans la réalisation d’une visite guidée des salons de l’Hôtel de ville de Bordeaux et de la salle du Conseil pour les élu.e.s de Camarsac.

Partez vous aussi à la découverte de l’Hôtel de ville : du Palais Rohan à la Mairie !


Exempté les 2 élu.e.s de chacune des commissions, les autres élu.e.s bordelais.es ont rejoint l’Athénée Municipal afin de continuer à travailler sur leurs projets.

Les enfants ont poursuivi leur réflexion autour des idées qui avaient émergé lors de la précédente séance.

L’événement : une journée de mobilisation sur la thématique de l’environnement durable comprenant plusieurs ateliers. Ils envisagent que cet événement se déroule comme un grand jeu (type course d’orientation) au sein d’un parc de la ville, avec différents stands permettant d’aboutir sur un temps d’échange avec et entre les participants. Le concours d’affiche s’intégrera dans cet événement.

Un objectif est apparu comme important pour les enfants : mobiliser la jeunesse bordelaise sur les questions liées à l’environnement durable.

De ce point sont apparues plusieurs pistes de réflexion :

– La mise en place d’une affiche de présentation de l’évènement : affiche de présentation qui serait diffusée au sein des structures voulant participer au concours d’affiche (les structures participantes seront invitées à la journée/ événement).

Les structures ciblées seraient les centres sociaux, les centres d’animation, les accueils périscolaires ainsi que les écoles (sur la base du volontariat).

– Au niveau de la temporalité : les enfants proposent que ce soit un jour hors temps scolaire, un mercredi ou un samedi, avant les vacances d’été, cela afin que tout le monde ait le moins de freins possible pour y participer.

– Plan de communication : une distribution de flyers, une chaîne de mailing ainsi qu’une communication orale des élu.e.s au sein même de leurs structures d’accueil.

– Par rapport au concours d’affiche : Le conseil enverrait les différentes thématiques du concours avec le règlement de participation, chaque centre ne devra sélectionner que 3 thématiques pour participer au concours.

Les structures laissent les enfants participer que ce soit seuls ou en petits groupes, puis votent pour les affiches qui nous seront renvoyées (pour le concours général à l’échelle de la ville) avant le jour de l’événement. Les résultats du concours seront annoncés lors de l’événement.

Les affiches seront à envoyer au CME pour la rencontre ayant lieu avant le jour de l’événement afin de mettre en place le jury qui donnera les résultats du concours (peut-être sur la fin de journée de l’événement mais il s’agit d’un point porté à rediscuter en commission).


Dans un premier temps, les élu.e.s de la commission se sont félicités pour le logo/message qui a été validé par le service de communication.

Ils ont dans un second temps, abordé la Marche des fiertés organisée pendant le Mois des fiertés. Qu’est-ce que c’est ?  Une manifestation internationale du mouvement LGBTQIA+. En France, le Mois des fiertés se déroule autour des mois de mai/juin (du 17 mai au 30 juin à Bordeaux). Nous avons appris que notre logo/message sera exposé entre des fanions arc-en-ciel dans la rue Porte Dijeaux, lors de la marche. 

Par la suite, ils ont échangé et fixé des objectifs pour continuer à faire avancer le projet !

L’idée étant qu’il souhaite :

  • Parler de leur logo.
  • Sensibiliser les enfants, les personnes aux discriminations.

Comment ? Par des rencontres (écoles, CAL, dans la rue), et peut-être en faisant des micros-trottoirs et en créant une vidéo.

Ils se sont dit qu’ils allaient, pour la prochaine séance, faire des recherches sur la définition du mot discrimination et toutes les formes de discriminations, l’idée étant de bien connaître le sujet afin de pouvoir sensibiliser les autres !


Les élu.e.s ont retenu 5 à 6 propositions de phrases constituant le lexique à l’attention des élèves primo-arrivants, selon le lieu d’affichage :

Restaurant scolaireCour de récréationClasse et accueil périscolaire
– Bon appétit !

– Est-ce que tu aimes ? (oui j’aime, non je n’aime pas)

– Merci beaucoup

– Est-ce que je peux avoir de l’eau, du pain, … s’il vous plait

– Est-ce que tu veaux manger avec moi ?  

– J’ai faim !
– Bonjour !

– Veux-tu être mon ami.e ?

– Est-ce que tu veux jouer avec moi ? (oui, non, merci)

– Où sont les toilettes ?

– Aïe ! tu m’as fait mal ! / Pardon, je n’ai pas fait exprès.  
– Au revoir, à demain
– Bonjour maîtresse, maître, les copains !

– Comment t’appelles-tu ? Je m’appelle…

– Est-ce que tu veaux de l’aide ? Oui / Non merci

– Est-ce que je peux aller aux toilettes ? / Où sont les toilettes des filles/garçons ?

– Au revoir, bonne soirée, à demain !  

+ la réalisation d’une boîte à émojis qui sera disposée dans chaque classe/ accueil de loisirs/ périscolaire afin de permettre à tous les élèves d’exprimer leurs émotions facilement.


Ce temps de travail a été consacré à la recherche du projet concret autour du gaspillage alimentaire, à monter d’ici le mois de juin.

Les élu.e.s ont ainsi revu les propositions formulées lors de la séance du mois de décembre et échangé sur ce qui restait envisageable au vu des délais et du fait que la séance d’avril se fera au SIVU, et de nos moyens, tout en prenant en compte de limiter la production de « déchets » (outils et ressources à usage unique).

De cette façon, plusieurs idées ont été abandonnées :

  • Un petit coin avec de la documentation, des livres, autour du gaspillage alimentaire,
  • La semaine anti-gaspillage chaque mois,
  • La pièce de théâtre de sensibilisation, écrite puis jouée par les enfants et filmée pour diffusion sur les structures,

Il reste la proposition d’un jeu sportif comme des olympiades ou un événement ouvert à tous (cross, course, marche…). Les élu.e.s sont tombés d’accord sur le principe d’un grand jeu à organiser mais compte-tenu du timing, ce serait plus la construction de sa fiche technique, un « tout prêt à organiser », qui doit pouvoir s’adapter sur tous les types de structures (écoles ou accueils de loisirs).

Lors de la prochaine séance, quelques idées seront à examiner : des défis à réaliser permettant de progresser dans le parcours de sensibilisation (il faut répondre à des questions devinettes ou QCM), réaliser un relai / un parcours d’obstacles, retrouver quelque chose de caché, une carte ( ?), répondre à des énigmes) autour du gaspillage alimentaire.

L’idée de course d’orientation est également sortie mais il faut que le grand jeu soit adaptable aux surfaces et aux types de structures. A réfléchir.

Enfin, les élu.e.s ont de nouveau rapporté la nécessité de prévoir la possibilité de goûter un aliment dans une quantité raisonnable :

– Dans certains restaurants scolaires, l’aliment est donné entier même si l’enfant dit qu’il « n’aime pas », on lui dit de goûter quand même mais c’est l’aliment entier qui part à la poubelle.

– Dans d’autres restaurants, on leur donne un petit morceau s’ils le souhaitent, ce qui réduit forcément le jet à la poubelle.

– Dans un autre restaurant, on ne les incite pas à goûter.


Publié dans Les compte-rendus

Rencontre du CME – Mercredi 11 janvier 2023

Revenons ensemble sur cette séance au travers des 4 commissions :

Commission « Mangeons-mieux »

Sortie des élu.e.s à la Cantine Centrale de Bordeaux-Mérignac (SIVU)

Les jeunes élu.e.s de la commission « Mangeons-mieux » se sont rendus à la Cantine Centrale de Bordeaux-Mérignac (SIVU) où ils ont été reçus par Elodie Hotareck, responsable nutrition et relation clients.

Une fois les présentations faites, Madame Hotareck a accompagné les élu.e.s au restaurant afin de procéder à plusieurs dégustations.

Les élu.e.s se sont installé.e.s sur une table dressée spécialement pour eux.

Madame Hotareck leurs a expliqué que le SIVU travaille à rendre plus agréable les plats végétariens, mais que pour cela, il est nécessaire de connaître leurs avis. Ainsi, les élu.e.s ont testé plusieurs plats :

  • Un dahl de lentilles
  • Un riz cantonnais
  • 4 combinaisons de « Taloa ». Il s’agit d’une alternative végétale d’origine basque à base de galette de maïs. Les élu.e.s ont goûté deux garnitures différentes et deux fromages différents, puis ils ont chacun voté pour leur combinaison préférée (une garniture + un fromage).

Cependant, le vote des élu.e.s de Bordeaux sera cumulé aux votes des élu.e.s du CME de Mérignac.

Pour chacune des dégustations, ils sont dus répondre aux questions suivantes :

  • Est-ce que ça me semble bon ?
  • Est-ce que je reconnais les ingrédients utilisés ?
  • Est-ce que j’aime ? Oui/ Non/ Pas trop
  • Avez-vous des remarques pour améliorer le plat ?

Après chaque dégustation, les élu.e.s ont eu une explication détaillée du contenu et des apports de l’ensemble des ingrédients constituants les plats.

Concernant le projet de sensibilisation au gaspillage alimentaire, les élu.e.s ont réfléchi à plusieurs pistes d’actions interactives.


  • 14h00 à 14h45 : Intervention de Julie Guiroy, Médiateur culturel à la Direction générale des affaires culturelles de Bordeaux, en plénière (exempté la Commission « Mangeons-mieux »).

Afin d’accueillir dans les meilleures conditions, les élu.e.s du Conseil municipal des enfants de Camarsac, lors de la prochaine séance (mercredi 1er février), Julie Guiroy a raconté l’histoire de l’Hôtel de ville de Bordeaux.

En effet, lors de cette future séance, il est prévu que les élu.e.s de Bordeaux présentent l’organisation de leur CME, leurs commissions, leurs projets, mais également une visite des salons de l’Hôtel de ville, et tout particulièrement, la salle du Conseil. Deux représentants par commission ont été désignés pour accompagner Julie lors de cette rencontre, et ainsi raconter à leur tour l’histoire de la salle du Conseil. Par exemple, savez-vous qu’avant la salle du conseil était une écurie ?


  • 15h00 à 16h15 : Temps de travail de nos jeunes élu.e.s par commission

Commission « Tous égaux »

Les élu.es de la commission sont rentrés dans le vif du sujet avec la création de leur logo/ message !

Les élus.es qui ont pris le temps de créer une ébauche de leur logo/ message chez eux, l’ont présenté, chacun leur tour, aux autres qui ont donné leurs avis : Est-ce que cela représente bien l’idée de la commission, qui est de sensibiliser à la lutte contre toutes formes de discriminations ? Est-ce que le message est compréhensible ?

Après un temps d’échange, un vote a été organisé, à la suite duquel ils ont assemblé le logo/ message imaginé par Taha, avec celui d’Amine :


Commission « Tous ensemble, aidons-nous »

Au sein de la commission « Tous ensemble, aidons-nous », les élu.e.s ont continué à travailler autour d’un lexique destiné à faciliter l’intégration des élèves primo-arrivants dans les écoles bordelaises. L’idée est de créer 3 affiches comprenant certaines phrases du lexique, qui seront installées par thématique : dans la restauration scolaire, dans la cour de récréation, et dans les classes et accueils de loisirs.

Quelques exemples :

  • Pour la restauration scolaire : Bon appétit ! Est-ce que tu aimes ? Oui, j’aime / Non, je n’aime pas.
  • Pour la cour de récréation : Est-ce que tu veux jouer avec moi / avec nous ? Oui / non merci.
  • Pour les classes/ les accueils de loisirs : Est-ce que tu veux de l’aide ? Oui / non merci, je n’ai pas compris : est-ce que tu peux répéter ?

Pour rappel, l’ensemble de ces phrases, formant le lexique, seront traduites dans les 11 langues représentées dans les écoles bordelaises.


Commission « Protection Environnementale Bordeaux » (P.E.B.)

Les élu.e.s ont commencé la séance par un rassembler l’ensemble des idées qui ont émergé entre septembre et décembre. Cela s’est suivi par un temps d’échange/débat sur les actions concrètes que la commission aimerait mettre en place d’ici le mois de juin.

Les idées suivantes ont émergé :

  • Un concours d’affiche sur les centres de loisirs et/ou dans les écoles, qui se finalisera avec une potentielle rencontre des enfants y ayant participé. Les élu.e.s seront maîtres du vote et feront office de jury pour le concours.
  • L’idée d’une vidéo interview des enfants qui ont participé et sa diffusion dans les écoles a été émise.
  • L’organisation d’un événement sur une journée d’action pour proposer différents stands de sensibilisation à la question environnementale. Les résultats du concours d’affiche pourraient être énoncés lors de cette journée, et la journée se terminerait sur un goûter zéro-déchet. (Il reste une réflexion à avoir concernant le budget alloué et le support du concours type « Affiche » qui n’est pas zéro déchet)

  • 16h15 à 16h30 : Goûter !
Publié dans Les compte-rendus

Rencontre du CME – mercredi 7 décembre 2022

  • 14h00 à 14h45 : Intervention de Francis Feytout, Conseiller municipal délégué chargé de la Condition animale et de la protection des données.

Les jeunes élu.e.s se sont réunis dans une grande salle de l’Athénée municipal pour accueillir Monsieur Feytout afin de pouvoir échanger avec lui sur la question du bien-être animal à travers des questionnements, tels que :

Quelle place laisse-t-on aux animaux dans la ville ?

Est-ce que vous côtoyez des animaux au quotidien ?

Quelles sont les similitudes entre un être humain et un animal ?

Voulez-vous partager des anecdotes impliquant un ou des animaux ?

Au travers de ces questions, nous avons appris que la sœur d’une élue a jeté son poisson rouge dans l’évier ; ou encore qu’un élu a établi un langage avec son chat !

Nous avons pu également découvrir les trois différents groupes d’animaux :

… et non pas terrestre, aquatique et aérien !


  • 14h45 à 16h15 : Temps de travail de nos jeunes élu.e.s par commission

Commission « Mangeons- mieux »

Intervention de Sandra PERCHERANCIER (service qualité et hygiène à la restauration)

Les jeunes élu.e.s de la Commission « Mangeons-mieux » ont rencontré Sandra PERCHERANCIER afin d’échanger autour du gaspillage alimentaire. Divers sujets ont été abordés :

Ne pourrait-on pas placer les yaourts et les denrées non-consommées dans un frigo solidaire ? Où vont les déchets du tri alimentaire ?…

Une fois que Sandra a répondu à leurs questions, ils ont échangé autour des mesures déjà mises en place à Bordeaux pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

En fin de séance, les élu.e.s ont réfléchi à une action possible autour de la limitation du gaspillage alimentaire, tout en précisant que le but n’était pas de créer du déchet supplémentaire ! Il fallait aussi que cela soit assez ludique et accessible pour tout le monde afin de pouvoir sensibiliser le plus de personnes (d’enfants en l’occurrence). Diverses idées ont été proposées comme :

  • Organiser un jeu sportif comme des olympiades ou un cross pour sensibiliser au gaspillage ;
  • Réaliser et diffuser un film dans les écoles (sous la forme d’une pièce de théâtre) ;
  • Mettre en place un petit coin avec des livres adaptés autour du gaspillage alimentaire ;
  • Organiser un défi entre école « gaspillez moins de nourriture » ou organiser une semaine anti-gaspillage par mois ;
  • Créer un jeu de société pour répondre à des questions autour du gaspillage ;

Commission « Tous égaux »

Intervention d’Olivier Escots, élu chargé du Handicap et de la lutte contre toute les discriminations,

+ Leslie Rialhe, chargée de mission et travaille autour de la lutte contre les discriminations

+ Yoann Lopez, chargé de mission à l’égalité et lutte contre le racisme

Monsieur Escots a présenté aux jeunes élu.e.s ses missions autour de l’égalité, de la diversité et de la citoyenneté, avant que Yoann Lopez expose son travail autour des préjugés et des politiques mémorielles (comme l’esclavage à Bordeaux). Par la suite, c’est Leslie Rialhe qui s’est présentée.

Les élu.e.s ont pu parler de leur projet, tout en mettant en avant leur souhait de créer un logo avec un message pour lutter contre les discriminations ! De plus, ils ont pu discuter avec Olivier, Yoann, et Leslie autour des actions et événements existants et soutenues par la ville, ainsi que les supports utilisés pour chacune d’elles. C’était TOP !!!! Cela a donné des idées concrètes aux jeunes élu.e.s de la commission.

Ainsi, les élu.e.s sont partis sur la réalisation de panneaux et drapeaux. Par ailleurs, Leslie les a aussi alertés sur les éventuelles dégradations dont pourrait faire l’objet leur logo/message.


Commission « Tous ensemble, aidons-nous »

Intervention de Monsieur Ruaud, chargé de Mission Politique de la Ville, à l’éducation nationale.

Les élu.e.s de la Commission « Tous ensemble, aidons-nous » ont accueilli dans un premier temps, Monsieur Ruaud avec qui ils sont échangé autour de l’accueil des primo-arrivants dans les écoles bordelaises, et autour des dispositions existantes pour leur scolarisation, comme les cours de français proposés par 1/2 journées pour toutes les nationalités.

Les élu.e.s ont posé des questions sur les raisons poussant des familles à venir en France : guerre, pauvreté du pays, fuite pour raisons culturelles – mariage forcé -, libre circulation des personnes, demande d’asile.

Pendant ce temps d’échange, un jeune élu a témoigné que sa famille était en lien avec le CADA et l’hébergement d’urgence.

Par la suite, les jeunes élu.e.s ont discuté sur l’attitude à avoir face à un primo-arrivant : être gentil, accueillant, offrir jeux/jouets, l’accepter, jouer avec lui ; ainsi que comment franchir la barrière de la langue : pratiquer avec lui, l’aider à parler, utiliser des outils de traduction pour passer d’une langue à l’autre.

De cette façon, l’intervention de Monsieur Ruaud a laissé place à celle de Martine de l’UNICEF. Les élu.e.s ont travaillé autour de la création d’un lexique pour permettre le meilleur accueil aux enfants primo-arrivants dans les écoles bordelaises.

Intervention de Martine Grat-Guiraute, de l’UNICEF

Voici quelques exemples de mots qui ont été retenus :

  • Bonjour,
  • Merci,
  • Au revoir,
  • Pardon,
  • Oui/non,
  • S’il vous plaît,
  • Filles/garçons,
  • Où sont les toilettes ?
  • J’ai mal,
  • Bon appétit,
  • Veux-tu être mon ami(e) ?
  • Tu aimes/n’aimes pas,
  • J’ai faim,
  • Moi/tu.

De plus, les élu.e.s souhaitent aussi y faire apparaître des émoticônes.


Création d’une quatrième commission

=

Commission P.E.B. (Protection Environnemental de Bordeaux)

Les jeunes élu.e.s qui voulaient mettre en place une quatrième commission ont pu échanger et débattre sur le choix de la thématique, et à l’unanimité les élu.e.s souhaitent travailler la question de l’écologie, et plus particulièrement celle de la protection de l’environnement à Bordeaux.

Ainsi, ils ont choisi de nommer la commission : « P.E.B – Protection Environnementale Bordeaux ».

Plusieurs possibilités d’actions ont été soulevées, comme :

  • Communiquer autour des actions pour développer les espaces verts,
  • Faire découvrir les fermes pédagogiques, les producteurs locaux et les AMAP du territoire bordelais,
  • Développer des actions en direction des propriétaires de chien pour favoriser le compostage des crottes de chiens et mettre à disposition des sacs recyclables plutôt que des sacs en plastique,

  • 16h15 : Goûter !
Publié dans Les compte-rendus

Rencontre du CME – mercredi 9 novembre 2022

  • 14h15: Rencontre de nos jeunes élu.e.s avec Monsieur le Maire et Madame Sylvie Schmitt, Adjointe chargée de l’Education, de l’enfance et la jeunesse + Photo.
  • 14h30 à 15h30 : Mot de félicitation de Monsieur le Maire & Temps d’échange avec les élu.e.s dans la Salle du Conseil de Bordeaux Métropole.

Pour leur première séance, les jeunes élu.e.s du Conseil municipal des enfants ont pris place dans la splendide salle du Conseil, à l’Hôtel de ville de Bordeaux, en attendant l’arrivée de Monsieur le Maire.

Afin d’officialiser ce moment, nos jeunes élu.e.s ont été pris en photo en présence de Monsieur le Maire Pierre Hurmic et de Madame Sylvie Schmitt, Adjointe au maire chargée de l’éducation, de l’enfance et de la jeunesse dans le grand escalier.

A la suite de cela, les élu.e.s ont pu vivre un temps d’échange avec monsieur le Maire en lui posant diverses questions.

  • Pourquoi avez-vous voulu devenir Maire ? Pourquoi avoir choisi Bordeaux comme ville ?
  • Pourquoi vouloir empêcher la circulation de certaines voitures en ville?
  • Est-il possible de disposer de bus scolaire pour aller à la ferme pédagogique ?
  • Est-il possible de mettre des pianos dans chaque école ?
  • Que pensez-vous du Conseil municipal des enfants ?
  • Pourquoi tuer et manger les animaux ?

Cette rencontre a suscité des réflexions chez certains élu.e.s du CME. En effet, ils se sont étonnés de la taille de la salle, de la disposition du sol et des bureaux (ils pensaient qu’ils seraient en U). Ils se sont également interrogés autour du positionnement de Monsieur le Maire qui était un peu surélevé par rapport à eux; ou encore, des noms sur les bureaux qui appartenaient aux conseillers municipaux adultes.

  • 15h30 à 16h15 : Temps de travail en groupe

Pour la seconde partie de la séance, les jeunes élu.e.s se sont réparti en 3 groupes afin de faire le point sur les trois commissions en cours :

  • « Tous égaux »,
  • « Mangeons mieux »,
  • « Tous ensemble, aidons-nous »

Après avoir échangé sur l’avancée des travaux, réexpliquer l’objectif des commissions et les échéances à venir pour réaliser les diverses actions et projets, les élu.e.s ont pu se positionner sur la commission pour laquelle il souhaitait s’impliquer. Pour ceux qui sont encore indécis ou qui souhaitent porter un autre projet, la création d’une quatrième commission est envisagée.

  • 16h15 à 16h30 : Nous avons clôturer la séance par un goûter-buffet partagé !
Publié dans L'actu, Les compte-rendus

Déroulement de la deuxième séance plénière – 22 juin 2022

Ce mercredi 22 juin s’est déroulée la deuxième séance plénière, l’occasion pour nos jeunes élu.e.s de présenter leurs commissions et l’avancée de leurs travaux, et également d’échanger en direct avec Monsieur le Maire, Madame Schmitt, adjointe à l’éducation, l’enfance et la jeunesse, les adjoints au maire, conseillers municipaux et autres adultes présents, dont les représentants de l’UNICEF.

Cette séance a été précédée d’un goûter en présence des familles et des équipes d’animation et de coordination du CME.

La présentation des commission et l’avancée des travaux

Tous égaux

Monsieur le Maire les félicite pour leurs idées (de créer un symbole qui puisse être représenté sur des panneaux, drapeaux, passages piétons pour une sensibilisation à la lutte contre toute forme de discrimination) et attend leurs propositions de graphisme de symbole/logo. Le rendez-vous est pris avec l’UNICEF pour l’année prochaine.

Mangeons mieux

Les enfants ont détaillé leur début de travail avec le SIVU et sur leur idée de menu, qui sera finalement à être réadapté notamment par rapport aux fruits et légumes de saison pour être intégré aux menus de l’automne.

Tous ensemble, aidons-nous

Avec l’aide de l’UNICEF, les enfants souhaitent maintenant réfléchir à l’envoi ou la diffusion de messages positifs ou de dessins pour souhaiter la bienvenue et montrer leur soutien aux enfants ukrainiens. Ils reprendront le cours de ce projet en début d’année prochaine avec les nouveaux arrivants qui pourront l’enrichir avec leurs idées et leurs propositions.

A l’issue de cette présentation , l’UNICEF et la Ville de Bordeaux ont signé la convention « Ville amie des enfants ».

Les questions et échanges divers avec Monsieur le Maire

  • Est-ce qu’il y a un seul CME en France ou il n’y a que nous ?
  • Pourquoi les personnes en tribune vous accompagnent-elles partout ?
  • Est-ce que c’est bien d’être maire ?
  • Depuis combien de temps êtes-vous maire ?
  • Est-ce que la ville de Bordeaux a déjà mis en place quelque chose pour l’accueil des Russes et des Ukrainiens ?
  • Pourquoi avez-vous choisi les CM1 pour les enfants du CME ?
  • Quelles différences entre conseillers municipaux et adjoints au maire ?
Publié dans L'actu, Les compte-rendus

Rencontre du CME – 8 juin 2022

  • 14h-14h15 : installation des enfants
  • 14h15-14h45 : présentation du Conseil Départemental des Jeunes (deux animatrices sont intervenues devant nos jeunes élu.e.s afin de leur présenter le dispositif, le fonctionnement et les actions)
  • 15h15-16h30 : travaux des commissions et préparation de la séance plénière

Commission « Ensemble, aidons-nous »

Intervention de Martine GRAT – GUIRAUTE et des ambassadeurs de l’UNICEF afin de présenter les actions de l’UNICEF auprès des enfants dans le monde, et plus particulièrement des enfants en Ukraine.

Puis, les membres de la commission ont précisé:

  • Les box imaginées dans un premier temps sont déjà une action menée par l’UNICEF.
  • Pour pouvoir garder cette idée, les enfants, sous les conseils de Martine Grat- Guiraute, ont décidé de faire évoluer le contenu de la box avec plutôt des messages d’accueil et de bienvenue, des cartes de la ville etc.

Commission « Tous égaux »

Les membres de la commission ont pu affiner leurs idées de projets et d’actions : ils souhaiteraient créer un symbole qui puisse être représenté sur des panneaux, drapeaux, passages piétons pour une sensibilisation à la lutte contre toute forme de discrimination : Egalité fille/garçon ; origines et couleurs de peaux ; grands/petits ; humains/animaux ; etc.

Commission « Mangeons mieux »

Les enfants avaient rendez-vous dans les locaux du SIVU Bordeaux-Mérignac (Syndicat intercommunal à Vocation Commune) afin de découvrir les coulisses de la cuisine centrale élaborant entre autres les repas des écoles publiques bordelaises.

Ils y ont été accueillis par Monsieur TEISSEIRE, il leur a d’abord fait visiter la partie production du SIVU, là où l’on cuisine et où l’on conditionne les plats préparés. Puis, ils se sont rendus dans l’espace de restauration du SIVU : la diététicienne ainsi que des cuisiniers leur ont fait déguster 7 plats différents pour lesquels ils avaient à chaque fois une fiche à remplir.

Enfin, la diététicienne a discuté avec les élu.e.s de la proposition de menu sur laquelle ils avaient réfléchi lors de la dernière séance (proposition d’un menu avec des produits de printemps/début d’été). Dans l’ensemble, elle l’a validé, même si quelques adaptations vont devoir être faites afin de pouvoir le proposer dès l’automne prochain à la carte des écoles bordelaises.