Publié dans Les compte-rendus

Mercredi 14 octobre 2020

Ordre du jour:

  • Accueil par Monsieur Vincent Maurin, conseiller municipal délégué pour le temps péri et extrascolaire, et maire-adjoint du quartier de Bordeaux Maritime
  • Tournage vidéo
  • Travaux en commission

En ouverture de séance, Monsieur Maurin annonce aux enfants qu’en plus de Marie Curie, deux autres noms d’école qu’ils avaient proposés ont été retenus pour les nouvelles écoles de Bordeaux, Ginko 2 et Bassin à Flot 2. Il s’agit de Modeste Testas et Nelson Mandela.

Tournage vidéo

Il a été décidé qu’un clip vidéo serait tourné lors de cette séance, afin de valoriser et d’expliquer comment et pourquoi les enfants en sont arrivés à proposer des noms d’écoles et notamment Marie Curie, Nelson Mandela et Modeste Testas.

4 enfants se sont donc rendu au Centre d’Animation Saint-Pierre pour y être filmés par Marion Ruaud, journaliste.

Commission « Environnement et écologie »:

Lors de la dernière séance, la discussion s’était arrêtée sur 4 idées d’action, de projet, qui semblaient réalisables :

  • Installer des puits à carbone
  • Installer des nichoirs à chauve-souris pour se protéger des moustiques
  • Réaliser une affiche de sensibilisation sur le cycle de vie d’un masque, en mobilisant les écoles
  • Planter des arbres, une mini forêt ou encore des arbres fruitiers

Pour cette séance, il est donc proposé aux enfants de réfléchir à quelle pourrait être leur place pour chacune de ces pistes. Voici ce qu’il en ressort :

  1. Installer des puits à carbone

Trouver des emplacements

Contacter d’autres villes qui en utilisent pour se renseigner

Pas d’action

Contacter un fabricant

  • Installer des nichoirs à chauve-souris pour se protéger des moustiques

Se renseigner sur la position des nichoirs à Bordeaux

Inciter la population à en fabriquer

  • Réaliser une affiche de sensibilisation sur le cycle de vie d’un masque, en mobilisant les écoles

Proposer le contenu de l’affiche (les informations importantes)

Créer le visuel de l’affiche

Organiser le concours (créer le règlement, organiser un jury)

  • Planter des arbres, une mini forêt ou encore des arbres fruitiers

Organiser une journée « plantation d’arbres »

Vérifier les besoins en fonction des espaces

Trouver les lieux

Après discussion, les enfants réalisent qu’à l’heure actuelle, le seul projet sur lequel ils pourraient réellement être acteurs est la réalisation d’une affiche de sensibilisation sur le cycle de vie d’un masque. Ils sont conscients que l’idée est peut-être déjà en cours de réalisation à la mairie et espèrent avoir l’information lors de la prochaine séance.

Commission « Santé, bien-être, alimentation »:

Les différentes informations échangées lors de la précédente séance ont d’abord étaient reprécisées.

Gestes de premier secours :

  • Il reste 7 séances.
  • Quelques enfants ont déjà abordé les gestes de premier secours avec leur enseignant, en sciences, à raison de 1 fois par semaine sur un trimestre.
  • Expliquer les gestes avec leurs mots (l’idée d’une vidéo)
  • Rencontrer des professionnels.

Les enfants ont reprécisé pourquoi ce projet leur tenait à cœur, pourquoi il leur semblait important à réaliser. Ils étaient unanimes sur le fait qu’en cas de malaise d’une personne, il était important pour eux de connaitre les gestes qui sauvent car les secours n’arrivent pas toujours à temps. Sur la cible de la formation, qui l’action devait toucher en priorité, ils étaient aussi d’accord sur le fait d’aborder ces gestes avec les enfants à partir de « la fin du CE2 parce qu’avant ils ne sont peut-être pas capables de bien les comprendre et de les transmettre aux autres ».

Un groupe a travaillé autour de l’idée de réaliser une vidéo.

L’avantage de la vidéo a été souligné : elle s’adapte à la situation sanitaire actuelle, facilite la diffusion des gestes qui sauvent car on peut facilement la diffuser et la partager. De plus, il en reste une trace après l’action. Elle peut continuer à être diffusée même après leur mandat (idée qui leur a beaucoup plu).

Les enfants ont commencé à aborder la question des moyens et des besoins pour réaliser ce projet et la vidéo : financiers (coût réalisation vidéo, coût intervenants qui ne vont peut-être pas se déplacer gratuitement), matériels (où on tourne la vidéo ?), humains (professionnels de santé, caméraman, enfants de la commission). Ils se questionnent :

  • sur les partenariats existants déjà avec la Mairie : travaille-t-elle déjà pour la formation de ses agents avec les pompiers ? la Croix Rouge ? un autre organisme ?
  • sur les ressources existantes : qui va filmer ? Nicolas de radio Campus ? Les enfants ont pu lui poser directement la question, c’est non. La Mairie a-t-elle une personne qui peut le faire : oui.
  • sur la possibilité de rencontrer des personnes à la Mairie qui vont les aider à réaliser ce projet, et qui ?
  • sur la participation des écoles : il va falloir s’adresser aux directeurs et enseignants pour vérifier si ce projet, sous format vidéo, les intéresse.
  • sur leur rôle dans la vidéo, à savoir expliquer les gestes : il va falloir réfléchir à ce qui va être dit avant, sur quoi on s’appuie pour décrire les gestes, quand on va décrire les gestes dans la vidéo, il faut qu’on sache ce qui va se passer avant (on ne peut pas improviser), il faut donc écrire un scenario, en discutant avec le professionnel de santé choisi et le caméraman.
  • sur le fait qu’on les voit sur la vidéo ou pas ? « Tous, ça risque de faire beaucoup ». Est-ce qu’on entendra juste leur voix (par-dessus les images de la vidéo) ? Est-ce qu’on les voit expliquer à côté du professionnel qui fait les gestes ? Est-ce qu’on utilise un mannequin ou une vraie personne ? Est-ce que sur la vidéo c’est les enfants qui font eux-mêmes les gestes ?

Une ébauche d’échéancier a ensuite été réalisée, en réfléchissant aux étapes nécessaires, au nombre de séances pour chacune. Certains ont même proposé d’en rajouter une ou deux pour être surs de tout boucler.

25/11Finir de définir de qui ils ont besoin pour la vidéo, qui peut les aider à la Mairie. Commencer à démarcher les écoles pour savoir lesquelles seraient intéressées par ce projet.
16/12Rencontres avec les différents partenaires / intervenants professionnels (caméraman, professionnel de santé, etc)
13/01
03/02Ecriture du scénario avec les professionnels (caméraman, professionnel de santé)
17/03
07/04
19/05Tournage de la vidéo
16/06Quelques petites retouches + préparation de la plénière

L’autre groupe a réfléchi à d’autres actions possibles.

Hypothèses :

1er : Les professionnels interviennent dans les écoles pour sensibiliser les enfants aux gestes de premier secours.

1 voix sur 7

2ème : Les professionnels interviennent également sur le groupe CME pour que les enfants du CME puissent sensibiliser les habitants. Création d’une vidéo, pub, affiches, tente nomade….

6 voix sur 7

Ils se sont ensuite mis en démarche de projet :

Pourquoi/Idées de projets :

  • Pour aider, pour savoir réagir, pour sauver des vies.
  • Apprendre les gestes de premier secours à un maximum de personnes.

Quand :

  • Avant la dernière séance en juin 2021

Qui :

  • Intervention de professionnels qualifiés pour apprendre les gestes

Pour qui :

  • Pour les habitants de Bordeaux (enfants et adultes)
  • Pour tous les enfants des écoles de la ville de Bordeaux.

Comment :

  • Rechercher des professionnels qualifiés pour l’apprentissage des gestes. Faire appel à eux.
  • Apprendre les gestes aux enfants dans les écoles.
  • Demander un accord de principe pour les interventions dans les écoles.
  • Organiser des rencontres (quand ? combien de temps ? où ?)

Moyens :

  • Créer des affiches
  • Créer une vidéo ou une pub
  • Une tente nomade pour expliquer les gestes aux habitants dans différents quartiers de la ville. (Exemple du bibliobus)

Commission « Ensemble, soyons solidaire ! »:

Cette séance a permis de revenir sur ce qui avait été évoqué lors de la dernière séance et de pouvoir avancer, par groupe, sur les deux projets « Épate tes potes » et « L’égalité filles-garçon » en lien avec l’Unicef. Après un choix sur l’un ou l’autre des deux projets à réfléchir, deux groupes ont pu être constitués.

Le groupe de 3 enfants sur le projet « Épate tes potes » :

Il a été expliqué aux enfants que l’évènement « Épate tes potes » avait lieu fin novembre, ce qui paraissait donc complexe pour une collaboration cette année (temps imparti trop court). Pour autant, les enfants ont souhaité poursuivre cette envie de s’associer en se projetant sur l’année 2021. Ils ont donc :

  • fait des recherches internet sur les associations caritatives bordelaises qui œuvrent dans l’accès à l’alimentation pour tous. Cela dans le but de proposer au SIVU une association bénéficiaire pour l’année prochaine.
  • fait des recherches internet des écoles privées et de leurs adresses mail afin de les contacter en vue d’une demande de participation à ce projet l’année prochaine.
  • rédigé un premier jet d’un mail à envoyer aux écoles privées afin de leur demander de participer au projet. 

Le groupe de 5 enfants sur le projet « Unicef » :

Les enfants ont pu aborder les prémices de la démarche de projet concernant cette action autour de la question de l’égalité filles-garçons, en lien avec l’association UNICEF. En effet, la question s’est d’abord posée du « pourquoi », c’est-à-dire quels étaient les objectifs à fixer pour ce type de projet. Ensuite est venue la question du « comment » c’est-à-dire l’ensemble des étapes à mettre en place pour aboutir à ce projet et enfin la finalité.

Dans un premier temps, des échanges ont eu lieu entre les enfants afin de se mettre d’accord sur le but de ce type d’action. Après plusieurs expressions libres sur le sujet, plusieurs mots en sont ressortis (préjugés, discrimination, différences, moqueries etc…), voici donc la reformulation des objectifs visés :

  • Sensibiliser les élèves aux préjugés genrés
  • Déconstruire les stéréotypes de genre
  • Sensibiliser les élèves aux discriminations sexistes

Le projet était alors lancé, permettant aux enfants de réfléchir à un début, un milieu et une fin. Afin de centrer la réflexion et les idées sur une action pour le moment, les enfants ont choisi de se concentrer sur une action plutôt à visée sportive. Ils ont, à la majorité, fait le choix du sport, car, en premier lieu, ils ont exprimé le fait que le sport engendrait souvent des phénomènes d’inégalités filles-garçons et en second lieu, que cela permettait de réfléchir à une action permettant la coopération entre les filles et les garçons.

Ce projet a donc été réfléchi par les enfants en trois temps :

1. Sensibilisation :

Les enfants ont fait le choix d’introduire l’action sportive de leur choix sur la question de l’égalité filles-garçons en voulant sensibiliser les classes à ce sujet via la diffusion d’un court-métrage qui amènerait les élèves de chaque classe à se questionner. Les enfants ont imaginé que l’association Unicef avait surement des vidéos, des courts-métrages ou des pubs autour de cette question (par exemple, un garçon qui fait de la danse, une femme qui fait la vaisselle tous les jours etc…). Cela permettrait alors aux élèves de s’exprimer sur le sujet et d’aborder les stéréotypes, les préjugés, les discriminations.

2. Action :

Les enfants ont ensuite réfléchi à quel type d’activité sportive ils souhaitaient voir se mettre en place. Au départ, ils avaient envisagé un match (de football, de handball etc…) mixte mais se sont dit qu’ils préféraient majoritairement une activité sportive visant la coopération entre les filles et les garçons et non la compétition. L’idée leur est alors venue d’organiser une sorte de parcours d’obstacles utilisant un « bâton de relais » et permettant à chaque binôme (une fille-un garçon) de réaliser le parcours en étant accroché à ce bâton relais. Les binômes seraient alors tirés au sort pour la réalisation du parcours d’obstacles. Il n’y aurait pas de concours de temps entre chaque binôme, l’idée étant plutôt d’arriver à coopérer et arriver à faire le parcours sans se détacher et sans s’énerver l’un sur l’autre s’ils rencontrent des difficultés. Les enfants ont souhaité que ce type d’action se réalise par niveau (âges des élèves) et non par classe, mais la question se pose alors du brassage des élèves entre les classes.

3. Finalité :

Lorsque chaque binôme a réalisé le parcours, un retour sur l’activité est réalisé avec l’ensemble du groupe afin d’échanger sur les vécus lors de ce parcours d’obstacles « attaché ». Un bilan est alors réalisé en faisant le lien entre le court-métrage vu et l’activité sportive réalisée permettant alors de se rendre compte de ce qui a été compris par les élèves. La session pourrait alors se terminer par un goûter partagé pour échanger tous ensemble autour de ce vécu d’atelier.

La prochaine séance se tiendra le mercredi 25 novembre, de 14h à 16h30

Publié dans Les compte-rendus

Mercredi 23 septembre 2020

Ordre du jour :

  • Accueil par Monsieur Vincent Maurin, conseiller municipal délégué pour le temps péri et extrascolaire, et maire-adjoint du quartier de Bordeaux Maritime
  • Résultats du concours d’affiche « Changer d’air »
  • Travaux en commission

Monsieur Maurin ouvre donc cette séance de reprise. Il annonce notamment qu’un des noms d’école que les jeunes élus avaient proposés lors de la séance du mois de mars a été retenu. Il s’agit de Marie Curie.

Il offre également à chacun une gourde aux couleurs du CME, au nom de la municipalité.

Ophélie Bossard, chargée de mission promotion santé à la Ville de Bordeaux et Ophélie Gaugain, responsable des activités et de la promotion de la santé à la Mutualité Française présentent aux enfants l’affiche lauréate du concours « Changer d’Air », pour lequel ils avaient été jury lors de la séance du mois de février.

Deux enfants, accompagnés de Nicolas Gruszka de Radio Campus, interviewent Monsieur Maurin pendant que les autres se répartissent dans leurs commissions.

Les objectifs, pour les 3 commissions, étaient d’une part de rafraîchir la mémoire des enfants et de leur rappeler où ils en étaient de leur travaux lors de la dernière séance de travail du mois de mars (il n’y a pas eu de travaux en commission lors de la rencontre du mois de juin) et d’autre part de réorienter les différentes pistes de projets ou d’action qu’ils avaient eues au regard du contexte sanitaire, des contraintes qui en découlent et du nombre de séances restantes jusqu’au mois de juin.

Il faudra, lors de la prochaine séance, privilégier l’une ou l’autre des idées.

Voici, par commission, ce qu’il en ressort.

Commission « Environnement et écologie »

Les idées d’action, de projet, qui semblent réalisables aux enfants :

  • Installer des puits carbone
  • Installer des nichoirs à chauve-souris pour se protéger des moustiques
  • Réalisation une affiche de sensibilisation sur le cycle de pollution masque, en mobilisant les écoles
  • Plantation d’arbres / mini foret / arbres fruitiers

Commission « Santé, bien-être, alimentation »

  • Apprendre les gestes de premier secours
  • Organiser une rencontre avec les chefs de restauration scolaire
  • Installer plus de cendriers dans les rues (proposition à faire remonter aux élus adultes)
  • Récolter les chewing-gum usagés et les recycler
  • Installer des boîtes à compost dans la ville (écoles, quartiers) et apprendre à s’en servir

Les enfants sont assez unanimes sur les gestes de premiers secours.

Commission « Ensemble, soyons solidaire ! »

  • « Epate tes potes » en mobilisant également les écoles privées. Il faudra donc vérifier avec le SIVU si l’action est reconduite cette année, et s’il est possible d’y associer le CME (peut-être dans le choix de l’association bénéficiaire). Si c’est le cas, les enfants envisagent d’écrire un courrier aux écoles privées leur expliquant l’action et leur demandant d’y participer.
  • Un cross ou une épreuve sportive solidaire (l’opération « Mets tes Baskets et bats la maladie à l’école » se déroulant en octobre, il n’était pas possible de la proposer aux écoles dans des délais aussi courts), en prenant en compte le fait qu’à l’heure actuelle, les sorties scolaires ne sont pas autorisées et que certaines écoles n’ont pas de terrains de sport).
  • Une action sur la thématique « égalité entre les filles et les garçons » avec l’UNICEF qui pourrait prendre plusieurs formes : créer et diffuser des ateliers (activités sportives ou artistiques mixtes, vivre une journée inversée, travailler au sein des écoles autour du règlement intérieur, etc.)

La prochaine séance se tiendra le mercredi 14 octobre, de 14h à 16h30

Publié dans L'actu, Les compte-rendus

Rencontre du 11 mars 2020

Séance du 11 mars 2020

Ordre du jour

  • Accueil et projection d’une vidéo réalisée par le CME de Boissy
  • Travail en commission
  • Jury « Changer d’air »

Madame Mariette Laborde, conseillère municipale en charge du CME, accueille les enfants et leur annonce la fin de sa mission d’élue au sein de la municipalité. C’était la dernière fois qu’elle venait les accueillir.

Une vidéo réalisée par le CME de Boissy (Val-de-Marne) est ensuite projetée. Les jeunes élus de Boissy souhaitent créer un échange entre les deux CME. Ils y présentent également les projets sur lesquels ils travaillent actuellement. Le CME accepte leur proposition et prépare, durant la séance, une vidéo à leur envoyer en retour.

La première Gazette trimestrielle du mandat est remise, à raison d’une par école, dans chaque commission.

Lire la suite de « Rencontre du 11 mars 2020 »

Publié dans Les compte-rendus

Rencontre du 12 février 2020 et entretien avec M. le Maire

Rencontre entre M.Le Maire et les enfants du CME

Ordre du jour

  • Présentation du projet « Changer d’air »
  • Retour sur les propositions d’action dans le cadre du sommet « Afrique France »
  • Travaux en commission
  • Préparation de la rencontre avec M. le maire

Présentation du projet « Changer d’air »

Ophélie Bossard, chargée de mission promotion santé à la Ville de Bordeaux et Ophélie Gaugain, responsable des activités et de la promotion de la santé à la mutualité française de Gironde sont venues nous présenter le concours d’affiches « Changer d’air ». Le projet se fixe pour objectif d’aborder les propriétés physiques de l’air, les gestes favorables à une meilleure qualité de l’air et la santé auprès de classes de cycle 3 volontaires des académies de Bordeaux, Limoges et Poitiers. Cette année, deux écoles de Bordeaux ont participé, Montgolfier et Saint Seurin.

Lire la suite de « Rencontre du 12 février 2020 et entretien avec M. le Maire »

Publié dans Les compte-rendus

Rencontre du 15 janvier 2020

Ordre du jour

  • Accueil des jeunes élus
  • Echange avec Nicolas Gosselin, Emmanuelle Cuny et Mariette Laborde
  • Travail en commission

Accueil

Accueil des enfants par Madame Laborde qui leur adresse ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

Monsieur Nicolas Gosselin journaliste à actu.fr est présent pour s’entretenir avec quelques-uns des jeunes élus ainsi que Mesdames Laborde et Cuny sur leur vision de Bordeaux.

Une courte vidéo, réalisée par l’Association des Maires de France, et présentant le rôle de la commune a été projetée puis, par commission, un temps d’échange a permis de revenir sur le contenu et de clarifier, préciser ce qui a été montré.

Lire la suite de « Rencontre du 15 janvier 2020 »

Publié dans Les compte-rendus

Rencontre du 11 décembre 2019

Ordre du jour

  • Accueil des jeunes élus
  • Discussion autour du Sommet Afrique-France
  • Retour sur la première séance plénière
  • Travail en commission

Accueil

Accueil des enfants par Madame Laborde qui les remercie pour leur participation à la séance plénière, la qualité des différentes prises de paroles que ce soit lors des différentes présentations ou lors des questions diverses.

Lire la suite de « Rencontre du 11 décembre 2019 »

Publié dans Les compte-rendus

Rencontre du 15 Mai 2019

Ordre du jour :

  • Accueil des jeunes élus
  • Travail en commission

Accueil

Il a été rappeler aux enfants la date de l’inauguration de l’exposition car peu de parents ont annoncé leur présence. Un élu a pu être reçu pour son entretien de fin de mandat.

Commission « Ecologie, propreté de la ville »

L’exposition que les membres de la commission sont en train de créer sera installée à la Maison Eco citoyenne le mardi 21 mai et l’inauguration se fera le lendemain, mercredi 22 mai, à 16H.

Durant cette la séance, les enfants ont finaliser les derniers contenus et valider ensemble, l’ensemble de l’exposition. Pour être à l’aise lors de l’inauguration, ils ont ensuite préparer une présentation orale du projet.

Commission « Accueil des nouveaux arrivants »

Pour travailler plus efficacement sur la conception du livret, le groupe s’est une nouvelle fois séparé en deux : cinq enfants sont partis à l’atelier radio pour travailler sur la présentation sonore de Bordeaux pendant que les sept autres ont continué d’avancer sur les contenus du livret. Les présentations des quartiers étant en partie terminées, les enfants ont réfléchis à leur représentation de Bordeaux pour ensuite, réaliser la « présentation de la ville de Bordeaux » du livret. Les enfants ont été très productif et nous ont livré une description de Bordeaux vue des enfants très intéressantes.

Commission « Echanges et jumelages »

Dans l’attente d’informations des services de la mairie quant à la possibilité de créer une carte interactive, les élus ont mis de côté, pour cette séance, la valorisation de leur projet. Les enfants ont ainsi entamé la rédaction du bilan de leur mandat pour préparer la séance plénière du 29 juin. Rien ne dois être oublier pour expliquer du mieux possible leur projet au nouveau maire de Bordeaux, monsieur Nicolas Florian.

Publié dans Les compte-rendus

Rencontre du mercredi 10 Avril 2019

Ordre du jour :

  • Accueil des jeunes élus
  • Travail en commission

Accueil

  • Mme LABORDE a parlé de l’exposition préparée par la commission dont l’inauguration aura lieu le 22/05 à partir de 16h.
  • Elle a également confirmé la date de la plénière qui aura lieu le samedi 29 Juin 2019 avec notamment la présence de la commune d’Arsac à partir de 10h. Il s’agira d’un groupe de 12 enfants et de 3 accompagnateurs qui assisteront à la plénière.

Commission « Ecologie, propreté de la ville »

L’exposition que les membres de la commission sont en train de créer sera installée à la Maison Ecocitoyenne le mardi 21 mai et l’inauguration se fera le lendemain, mercredi 22 mai, à 16H.

Durant toute la séance, les enfants ont donc travaillé sur les contenus des 10 panneaux qui constitueront cette exposition. La prochaine séance permettra de finaliser les derniers et de préparer une présentation orale du projet, en vue de l’inauguration.

Commission « Accueil des nouveaux arrivants »

Une première version de la maquette du livret a été présentée à l’ensemble de la commission puis le groupe s’est séparé en deux : six enfants sont partis à l’atelier radio pour travailler sur la présentation sonore de Bordeaux pendant que les autres ont continué d’avancer sur les contenus du livret.

Les présentations de chaque quartier sont quasiment finalisées ainsi que les rubriques « Insolite », même s’il reste encore des choix à faire. Lors de la prochaine séance, il s’agira de compléter les rubriques « renseignements utiles » et de faire les légendes de chaque carte.

Commission « Echanges et jumelages »

Les enfants ont poursuivi la rédaction des fiches de présentation de chacune des villes jumelles qui seront intégrées à la carte interactive : les fiches de Wuhan, Bamako, Québec, Ramallah, Fukuoka, Porto, Bilbao, Cracovie, Casablanca, Oran et Madrid sont ainsi quasiment terminées. Les autres seront finalisées lors de la prochaine rencontre.

Publié dans Les compte-rendus

Rencontre du mercredi 13 mars 2019

Ordre du jour :

  • Accueil des jeunes élus
  • Travail en commission
  • Atelier radio : modification du spot contre le fait de fumer devant les écoles

Accueil : 

  • Madame Laborde revient sur le changement de maire : le 7 mars, Monsieur Nicolas Florian a été élu maire de Bordeaux en remplacement de Monsieur Alain Juppé, parti au conseil constitutionnel.
  • La 4° Gazette du mandat est présentée et distribuée aux enfants.
  • Sollicitation pour la communication du prochain mandat : qui serait d’accord pour être pris en photo ?
  • Poursuite des entretiens individuels.

Commission « Ecologie, propreté de la ville »

Les jeunes élus ont poursuivi leur travail sur la création de l’exposition : réalisation des illustrations et recherche de photos en rapport avec les thématiques dans un premier temps ; puis ils sont allés à la rencontre des Bordelais pour continuer de les questionner sur leurs pratiques écologiques quotidiennes, afin d’alimenter, d’enrichir les rubriques des affiches.

Les affiches réalisées seront exposées à la Maison Eco-Citoyenne à partir du 22 mai.

Commission « Accueil des nouveaux arrivants »

La commission a été entièrement consacrée à avancer sur les contenus du livret d’accueil : textes et visuels.

Les premières versions de la présentation du livret, de la rubrique « Une journée d’école à Bordeaux » ainsi que les rubriques insolites de la présentation des quartiers ont ainsi vu le jour.

Il reste encore à écrire deux textes de présentation générale : de Bordeaux et du système scolaire ; à réaliser les cartes par quartier, y pointer les lieux choisis et y ajouter une légende ; à finir de mettre en forme tout ça.

Un premier jet du livret pourra tout de même être présenté aux enfants lors de la séance d’avril.

Commission « Echanges et jumelages »

Pour rappel, les enfants souhaitent réaliser une carte interactive recensant les informations récupérées sur les villes jumelles.

Ils ont donc sélectionné les informations à faire apparaître :

  1. Informations générales
  2. La vie des enfants (loisirs et école)
  3. Présentation, lorsqu’elle existe, d’une instance participative pour les jeunes

Ensuite, ils se sont interrogés sur le rendu final :

  • Organisation visuelle (répartition des informations dans l’espace)
  • Limiter au maximum le nombre de phrases / être plus dans une logique d’infographie
  • Possibilité de mettre un « bouton son » sur chaque diapo, avec une voix off ?
Publié dans Les compte-rendus

Rencontre du mercredi 13 Février 2019

  • Madame Mariette Laborde a accueilli nos jeunes élus et leur a présenté l’affiche de l’UNICEF au sujet du label « Ville amie des enfants ».
  • Intervention de Myriam, maman blogueuse de 40 ans qui est venue solliciter l’aide de nos jeunes élus pour la construction de son nouveau jeu « Memory »autour de Bordeaux. Des enfants se sont portés volontaires, ensemble ils ont listé les images qui leur venaient à l’esprit quand ils pensaient à Bordeaux et la Gironde en général. Également, ils ont suggéré à Myriam plusieurs idées de titre qu’elle pourrait donner à son jeu.

Commission Ecologie et Propreté

Lors de cette séance, les élus se sont répartis en deux pôles sur lesquels chacun d’eux ont participé :

  • Le pôle « Ecoute »: les jeunes élus ont écouté les enregistrements des micros-trottoirs de la séance de janvier. Par binôme et une écoute attentive, ils ont recensé les réponses des personnes interrogés.
  • Le pôle « Dessin »: les enfants ont sorti leur talent créatif, en s’imprégnant d’images parlant d’écologie afin d’en présenter quelques-unes sous la forme d’un dessin.

Lors des écoutes les enfants se sont aperçus qu’ils n’avaient pas assez recueillis de matière. De ce fait, certains d’entre eux se sont permis d’aller interroger leurs collègues dans la commission échange et jumelage afin de les interroger, eux aussi, sur leurs pratiques éco-responsables. Pour la prochaine fois, les enfants devront donc refaire une session micro-trottoir afin de recueillir plus de réponses.

Ces données-là serviront pour leur projet final qui donnera lieu à une exposition de plusieurs affiches représentant le recueil de statistiques des micro-trottoir, illustrés de leurs dessins et avec potentiellement des préconisations afin que les citoyens adoptent des gestes éco-responsables. La commission écologie et propreté aimerait donc pouvoir se rattacher à l’évènement « Bordeaux Fête le vin » ou bien avec la maison éco citoyenne lors de la semaine de l’environnement.

Commission des nouveaux arrivants

Une première maquette du livret a été présenté aux jeunes élus afin qu’ils puissent visualiser ce qu’ils leur restent à faire. Ils ont donc mené une première réflexion importante au niveau des quartier et de la ville. Effectivement, le but de cette séance était de collecter le plus de données possibles concernant les huit quartiers de Bordeaux pour l’élaboration du livret d’accueil à destination des nouveaux arrivants. Les enfants devaient avoir fait, au préalable, un travail de recherche afin de cibler les lieux qui pourraient être utile pour les nouveaux enfants qui arrivent à Bordeaux (maison de quartiers, bibliothèque, cinéma etc.) ainsi qu’un lieu insolite que l’on peut trouver dans leur quartier. A titre d’exemple, la carte interactive de Bordeaux tourisme leur a été montrée. Enfin, pour la prochaine fois le reste des contenus du livret sera à alimenter (édito, école, ville de bordeaux etc …)

« Fermez les yeux et dites-moi ce que vous entendez. »

Durant cette séance, un petit groupe est allé travailler avec Nicolas de Radio Campus sur la bande son qu’il souhaite créer pour représenter la ville de Bordeaux. Ensemble, ils ont pu lister les sons qui caractérisaient chaque quartier. Par exemple, Mériadeck est caractérisé par de grands bâtiments significatifs du bruit d’ascenseur, d’escalier, de police ou encore de bruit autour du bowling ou de la patinoire. Pour le mois de Mars, les enfants devront aller capter les sons, il faudra dans un premier temps faire le parcours et dans un deuxième temps, réfléchir à l’histoire qu’ils souhaiteraient raconter sur la bande son.

Commission Echange et Jumelage

La première partie de la séance a été consacré à l’intervention de l’UNICEF sur la présentation des droits de l’enfants dans le monde. A travers l’exemple de pays comme le Japon, la Chine ou encore le Burkina Faso, les jeunes élus ont pu visionner une vidéo représentant la pauvreté, le travail des enfants ou encore la mal nutrition.

En deuxième partie de séance, une photo des jeunes élus de cette commission échange et jumelage a été prise afin de l’inclure dans le courrier de remerciement à destination des villes auxquelles ils aimeraient continuer à échanger. Enfin, les enfants ont dû prendre une décision sur le choix du support visuel pour retransmettre toutes les informations qu’ils ont pu cataloguer concernant le fonctionnement des conseils municipaux d’enfants des villes ayant répondu à leur questionnaire. À la suite ce vote, il a été décidé que ces éléments seraient compilés dans une vidéo sous la forme d’une carte interactive. Pour la prochaine fois, ils devront donc lister toutes les informations qu’ils voudront voir apparaître sur la vidéo.