Publié dans Les compte-rendus

Compte-rendu du mercredi 17 janvier 2018

 

Accueil

Retour sur la séance plénière

Les enfants disent avoir aimé cette première séance plénière et sont contents d’avoir pu rencontrer Monsieur le Maire. Certains ont été « un peu impressionnés », « mais pas trop ». Beaucoup de choses ont été dites lors de cette séance, notamment concernant les propositions par commission. Monsieur le Maire a exprimé son intérêt pour l’ensemble des propositions présentées. Il a également rebondi sur certains points :

  • Travailler avec les Pôles Seniors de la ville ;
  • Réfléchir à comment accueillir les enfants nouvellement arrivés ;
  • Concernant la proposition d’échanger avec des enfants d’ailleurs, travailler autour des villes jumelles de Bordeaux ;
  • Organiser le concours de dessins pour la carte de vœux 2019 ;
  • Se renseigner pour savoir ce qui se fait à Bordeaux sur les questions d’écologie, de handicap, etc. pour éventuellement trouver un projet réalisable par eux ;
  • La propreté.

S’il souligne la qualité de ce qui a été présenté, il insiste également sur le fait que ce sont eux, les conseillers municipaux enfants, qui doivent réaliser les projets, qu’il ne s’agit pas de ne faire qu’une liste de ce qu’ils aimeraient, et également sur la temporalité des projets : certaines de leurs propositions mettraient beaucoup trop de temps à se réaliser, par rapport à la durée de leur mandat, notamment les projets liés à l’urbanisme.

Réorganisation des commissions

Au vu de tout cela, l’équipe d’animation propose de réorganiser les commissions en fonction des axes ci-dessus.

Trois nouvelles commissions, plus spécifiques, sont ainsi proposées :

  • L’échange avec des enfants des villes jumelles
  • L’accueil des nouveaux arrivants
  • L’écologie, les déchets, la propreté

Pour la carte de vœux, l’idée retenue est que ce soit un projet collectif, de l’ensemble du conseil. De même, les questions liées aux espaces verts et aires de jeux, aux pistes cyclables, aux personnes âgées, ou encore au handicap, seront traitées collectivement également.

Il est ensuite demandé à chaque binôme de se repositionner sur une commission. Comme le temps presse, une possibilité est laissée de pouvoir changer lors de la prochaine rencontre, en février.

Travaux des commissions

Ecologie, déchets, propreté

La commission a accueilli Monsieur Bron, le médiateur municipal, qui leur a d’abord présenté son métier : « Ni juge, ni arbitre, indépendant et neutre, le médiateur municipal est à la recherche de solutions équitables. Si vous faites appel à lui, il manifestera une écoute attentive à vos arguments comme à ceux de l’administration municipale et s’efforcera de trouver une solution adaptée qui convienne aux deux parties. » Son intervention est gratuite.

Il leur a ensuite expliqué ce qu’était la médiation : un mode amiable de prévention et de résolution des conflits qui se développe aujourd’hui dans tous les domaines. Bordeaux, ville en plein développement souhaite créer un service public de qualité pour favoriser le mieux vivre ensemble. C’est la volonté affirmée du maire de Bordeaux et du conseil municipal.

Enfin, il fait le lien aux incivilités liées à la propreté.

Proposition est faite de revenir vers lui si les travaux de la commission le nécessitaient.

Juste avant cette rencontre, les animateurs de Radio Campus, qui avaient été sollicités pour faire la prise de son de cet échange, ont expliqué aux enfants comment ça allait se passer d’un point de vue technique.

L’accueil des enfants nouveaux arrivants

S’il existe déjà des actions pour les adultes, ce n’est pas forcément le cas pour les enfants.

Après un petit rappel sur la démarche de projet, les membres de la commission ont commencé par chercher ce qui existait déjà (il faudra continuer pour la prochaine séance) et à lister des actions possibles : faire visiter la ville avec un guide ; organiser une visite gratuite ; créer un journal sur l’histoire des monuments ; proposer des jeux pour découvrir la ville ; réaliser un plan de la ville qui soit adapté aux enfants ; organiser une fête d’accueil ou un goûter d’arrivée ; organiser une rencontre avec le maire et les conseillers municipaux ; organiser une journée de jeux avec l’office du tourisme.

Quelques points restent en suspens : où trouver le « fly », dont a parlé Madame Laborde, sur le travail réalisé par les élus d’un précédent mandat avec l’office du tourisme ? comment la mairie fait pour envoyer des invitations aux nouveaux arrivants, comment elle sait qui est concerné ?

Echange avec des enfants des villes jumelles

Quelles sont-elles ? Les enfants ont donc commencé par rechercher l’ensemble des villes liées à Bordeaux, au nombre de 20  : Ashdod (Israël), Bakou (Azerbaïdjan), Bamako (Mali), Bilbao (Espagne), Bristol (Grande-Bretagne), Casablanca (Maroc), Cracovie (Pologne), Fukuoka (Japon), Lima (Pérou), Los Angeles (Etats-Unis), Madrid (Espagne), Munich (Allemagne), Oran (Algérie), Ouagadougou (Burkina Faso), Porto (Portugal), Québec (Canada), Ramallah (Territoire Palestinien), Riga (Lettonie), Saint-Pétersbourg (Russie), Wuhan (Chine). Et ils les ont ensuite placées sur un planisphère pour bien se rendre compte où elles étaient situées.

Plusieurs types de partenariat existent entre ces villes et Bordeaux : les accords de jumelage, les conventions partenariales, et les accords de coopération. Il s’agira de se renseigner, pour la prochaine séance, sur ce qui les différencie.

Enfin, il est demandé aux enfants de faire l’état des lieux des correspondances éventuelles dans leurs écoles.

Prochaine rencontre

La possibilité sera laissée aux binômes de revenir sur leur choix de commission, au vu des travaux de la journée et des explications qui leur ont été données.

Un temps d’information sera mis en place, sans doute sous forme de forum, concernant les projets municipaux passés, en cours et/ou à venir, sur les thèmes suivants : handicap, espaces verts, pistes cyclables.

Il est demandé aux enfants de faire quelques recherches, de « ramener de la matière » pour alimenter les travaux des commissions (voir détail dans chaque commission).

La question du retour dans les écoles, qui n’a pas pu être abordé lors de cette rencontre, le sera lors de la prochaine. De même pour les jeux d’expression.

Par rapport aux enfants

Il a été évoqué que l’aménagement des salles, et notamment de la grande salle, ne facilitait pas l’écoute lors des prises de paroles. Une attention particulière y sera apportée.

Publié dans Les compte-rendus

Compte-rendu de la rencontre du 13 décembre 2017

Accueil

Présentation de la séance plénière

Madame Laborde explique aux enfants comment se déroule une séance plénière. Dans un premier temps, chaque commission présente ses travaux, le maire réagit, donne son avis, valide certaines pistes de projets. Le second temps est consacré aux questions diverses : les enfants posent des questions de leur choix et échangent avec le maire et / ou le conseil municipal adulte en direct.

Rappels

  • Comme cela avait été dit lors de la précédente séance, les propositions concernant les aménagements, le fonctionnement ainsi que les demandes de matériel dans et pour les écoles ne relèvent pas directement du CME. En effet, ces questions sont traitées lors des conseils d’école.
  • L’équipe d’animation a synthétisé le travail de tri réalisé par les petits groupes sur les tableaux. Seules les propositions sur lesquelles il y a un désaccord seront rediscutées dans chaque commission.

Ordre du jour

  • Répartition en commission
  • Fin du travail de tri des propositions
  • Recherche de nouveaux axes thématiques par commission
  • Préparation de la séance plénière : désignation d’un porte-parole et de son suppléant ; préparation des éléments de parole
  • Retour en grand groupe pour présenter les axes

Travaux des commissions

Ecologie

Le tri des propositions et les axes retenus :

Il a fallu revenir et rediscuter sur les propositions qui ont été validées ou invalidées y compris lors de la dernière séance. Les enfants avaient besoin de débattre et de requestionner les choix. Il leur manque beaucoup d’informations sur l’existant. Ils ont également du mal à se rendre compte de ce qu’il est possible de faire ou pas, au titre du CME.

Les enfants montrent un grand intérêt sur les propositions liées aux déchets : ne pas les jeter, éviter le gaspillage, etc.

Les porte-paroles : après avoir expliqué ce qui était attendu de ce rôle, un vote est organisé et Victoire est désignée comme porte-parole. Basile sera son suppléant.

En parallèle, quatre enfants préparent les éléments pour présenter le déroulement du séminaire. À la suite d’un tirage au sort, c’est Reine qui sera la porte-parole et Clélia sa suppléante.

Solidarité

Le tri des propositions et les axes retenus :

Après un retour sur le travail effectué lors de la dernière séance, les animateurs présentent des grandes entrées regroupant les propositions retenues : accueillir les enfants nouvellement arrivés à Bordeaux ; rencontrer l’autre (personnes âgées, personnes handicapées, enfants malades, etc.) et proposer des activités ; créer des échanges interculturels autour de la langue, la culture, les repas ; réaliser la carte de vœux de Bordeaux en 2019.

Les porte-paroles : Anna et Max pour la remplacer.

Aménagement et propreté

Le tri des propositions et les axes retenus :

Après avoir discuté des propositions restantes en apportant aux enfants les explications et informations nécessaires pour décider (par exemple : il est quasi impossible de mettre plus de poubelles dans Bordeaux à cause de Vigipirate, etc.), voici les trois axes retenus : propreté de la ville ; aménagement écologique ; mobilier urbain.

Le porte-parole : Alexandre

Prochaine rencontre

Un retour sera fait sur la séance plénière. Il faudra peut-être envisager de réorganiser les commissions en fonction de ce qui aura été dit, validé ou suggéré lors de cette séance. Ensuite, les enfants poursuivront leurs travaux.

En plus de la mise en place de jeux d’expression évoquée lors du dernier débrief, un temps sera également pris pour aborder la question du retour dans les écoles après chaque séance.

Les enfants

L’équipe pointe des difficultés de concentration, d’écoute. Au-delà de rappeler quelques règles concernant les comportements et les attitudes, il faudra mieux prendre en compte le rythme assez soutenu des séances et ne pas hésiter à faire des pauses (aller prendre l’air et / ou jouer) qui permettront aux enfants de se remobiliser sur le temps suivant.